Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MATHS-ROMETUS

http://www.maths-rometus.org/

Webmaster : Raynald ROSE

 

Rometus Portrait

Rechercher

Rometus Champion

  Articles de maths 

 

Maths en magie 

 Rometus en magie

 

 

Maths en figures

 

 

 Rometus et Figures

 

dessins : Wilfried LEMIEUX

Rometus et histoire

  Histoire des maths 

 

 

Utilité des maths Rometus et utilité 

 

dessins : Wilfried LEMIEUX

10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 07:52

Enoncé :

          Un énoncé est un ensemble de données d’un problème.

          Tout exercice de mathématique est donné sous la forme d’un énoncé.

 

 

Ensemble :

          Un ensemble est un groupe d’éléments mathématiques.

 

 

Entier naturel :

          Un entier naturel est un nombre de la suite  0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12…. où chaque terme est obtenu en ajoutant 1 au précédent.

 

 

Entier relatif :

          Un entier relatif est composé de deux parties :

          un signe (+ ou -) et une partie numérique (ou valeur absolue) qui est un entier naturel.

 

          Exemples :  - 13  ;   4  ;   - 158  ;   98   ;   0   ;   111 ; …..

 

 

Equation :

          Une équation est une égalité où figurent un ou plusieurs nombres inconnus représentés par des lettres. (On utilise souvent les lettres x, y et z)

          Les solutions d’une équation d’inconnue x sont les nombres remplaçant x tels que l’égalité soit vraie.

 

          Exemple :  2x + 3 = 0  est une équation à une inconnue.

                            y = 5x – 1   est une équation à deux inconnues.

 

 

Equation de droite :

          Une équation de droite est une équation caractérisant une droite.

          Elle est en général de la forme  y = ax + b où a et b sont des nombres fixés et où (; y) sont les coordonnées des points de la droite dans un repère.

           Une droite parallèle à l’axe des ordonnées a une équation du type x = k  où k est un nombre fixé.

 

          Exemples :  Soit la droite d : y = 2x – 1.

                             Elle passe par le point de coordonnées (0 ; –1) car   –1 = 2 × 0 – 1.

                             Elle passe aussi par  (1 ; 1) et (2 ; 3). 

 

                             Soit la droite d’ : x = 1.

                             Elle est parallèle à l’axe des ordonnées et passe par (1 ; 0).

 

E 05 

Equation-produit :

          Une équation-produit est une équation de la forme (ax + b)(cx + d) = 0.

          Cette équation a deux solutions  x = – b / a   et  x = –  d / c.  (a ≠ 0 ; c ≠ 0)

 

          Exemple :  Résolvons  (2x + 3)(5x – 2) = 0.

                            soit  2x + 3 = 0                   soit  5x – 2 = 0

                                     2x = – 3                             5x = 2

                                     x = –  3 / 2                          x = 2 / 5

                            L’équation (2x + 3)(5x – 2) = 0  admet deux solutions –  3 / 2  et  2 / 5.

 

 

Equations équivalentes :

          Deux équations équivalentes sont deux équations qui ont les mêmes solutions.

 

          Exemples :  2x = 1  et  2x – 1 = 0  sont deux équations équivalentes.

                             x² = 4  et   x² – 4 = 0  sont deux équations équivalentes.

 

 

Equerre :

          Une équerre est un instrument de géométrie qui a la forme d’un triangle rectangle et qui sert à construire des droites perpendiculaires ou des angles droits.

E 06 

 

Equidistant :

          Equidistant signifie : situé à la même distance.

 

          Exemple :  Une médiatrice d’un segment est l’ensemble des points équidistants (situés à

                            la même distance) des extrémités de ce segment.

 

 

 Eratosthène :

          Eratosthène est un mathématicien grec, né à Cyrène (284 – 192 avant J-C).

 

          Il mit au point une méthode (crible d’Eratosthène) pour déterminer les nombres premiers :  2  ;  3 ;  5 ;  7 ;  11 ; 13 ;  17 ;  19 ;  23 ;  29 …..

          Il travailla sur la moyenne proportionnelle et inventa un instrument de calcul, le mésolabe, pour résoudre ce problème. Il est célèbre aussi pour ses travaux sur la chronologie qui ont permis de dater des documents.

          Eratosthène fut le premier à calculer la circonférence de la terre ( ≈ 40 000 km) par une méthode extrêmement ingénieuse.

 

 

Espace :

          L’espace est une étendue illimitée dans laquelle on trouve les solides, les plans, les droites, ….

          L’espace a trois dimensions.

 

 

Etendue :

          L’étendue d’une série statistique est la différence entre la plus grande et la plus petite valeur.

 

          Exemple :  Amélie a eu les notes :  14 ;  5 ;  7 ;  18  et  9.

                            L’étendue de ses notes est  18 – 5 = 13.

 

 

Euclide :

          Euclide est un mathématicien grec (310 - 230 avant J-C).

E 07 

          Son œuvre, les Eléments d’Euclide, est constituée de 13 livres qui servent encore de modèles (5 volumes de géométrie plane, 3 de géométrie dans l’espace et 5 d’arithmétique).

          Dans ses livres, il fait le point sur la plupart des connaissances mathématiques antérieures.

          Euclide détermine la somme des angles d’un triangle ainsi que l’axiome qui porte son nom : étant donné une droite d et un point A, il existe une seule droite parallèle à d qui passe par A.

          Il a aussi laissé son nom pour les divisions euclidiennes (entre nombres entiers) et l’algorithme d’Euclide (pour calculer un PGCD).

 

 

Exemple :

          Un exemple est un énoncé qui viendra confirmer ou illustrer ce qui a été dit.

 

 

Exercice :

          Un exercice est un problème, un devoir ou un ensemble de questions dans lesquelles on a à appliquer ce qui a été appris dans un cours.

 

 

Exposant :

          Dans l’écriture d’une puissance an, n désigne l’exposant.

 

          Exemple :  Dans 53,  3 est l’exposant.

 

 

Expression :

          1) Une expression numérique est une écriture comportant des chiffres et des symboles.

          2) Une expression littérale est une écriture comportant au moins une lettre, éventuellement des chiffres et des symboles.

 

Exemples :  5 × (3 : 2 + 1) est une expression numérique.

                  3(4x – 7) est une expression littérale.

 

 

Extrémités d’un segment :

          Les extrémités d’un segment sont les points qui limitent ce segment.

E 01   

           A et B sont les extrémités du segment [AB].

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc ROMET - dans Maths en dico
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Rometus toujours

 

  Maths et littérature Rometus et Littérature

 

Maths en jeux Rometus en Jeux

 

dessins : Wilfried LEMIEUX

 

 Rometus 3  rometus-page-1-site.jpg Rometus 6 
 Rometus 1  Rometus Maths et articles  Rometus 4

 

Vous êtes sur le blog du professeur ROMETUS, alias Jean-Luc ROMET

Tout ce qui rime avec les mathématiques, les productions de Jean-Luc ROMET
et les rubriques du site MATHS-ROMETUS
 

 

Dessins : Wilfried LEMIEUX ; conception graphique : Johann SOLON 

 

Pour être informé gratuitement de la mise en ligne d'un nouvel article
inscrivez-vous à la Newsletter (à gauche)...
N'hésitez pas à laisser des commentaires sur les articles.

 

Pour lire les articles, cliquez dans les catégories proposées (à gauche) : 

Articles sur les mathématiques ; Blagues sur les maths ; Maths en timbres ;
Maths en figures ; Maths en magie ; Utilité des maths ; Maths autour de nous ;
Nombres en maths ; Maths et littérature ; Maths en jeux ; Histoire des maths ;
Maths en dico ; Catégories du blog ; Publications du Professeur ROMETUS ;
Rubriques du site MATHS-ROMETUS ; Projets en cours... 

Rometus et blagues

Blagues de maths 

    

 

 

 

Maths autour de nous

 

 Rometus autour de nous

 

 Maths en timbres 

  Rometus et timbres 

dessins : Wilfried LEMIEUX

Rometus en folie

  Nombres en maths 

 

Rometus en Nombres

  Maths en dico Rometus et Dico

 

dessins : Wilfried LEMIEUX