Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

MATHS-ROMETUS

http://www.maths-rometus.org/

Webmaster : Raynald ROSE

 

Rometus Portrait

Rechercher

Rometus Champion

  Articles de maths 

 

Maths en magie 

 Rometus en magie

 

 

Maths en figures

 

 

 Rometus et Figures

 

dessins : Wilfried LEMIEUX

Rometus et histoire

  Histoire des maths 

 

 

Utilité des maths Rometus et utilité 

 

dessins : Wilfried LEMIEUX

27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 16:18

1) Les nombres rationnels, dont les fractions :

 

Un nombre rationnel est un nombre qui peut s'écrire sous forme d'un rapport de deux nombres entiers.

 

 

Les fractions ont une longue histoire :

 

Les Babyloniens utilisaient des fractions de dénominateur 60, 60², …

Les Egyptiens n'utilisaient que des fractions de numérateur 1, à l'exception de la fraction 2/3.

Les Grecs représentaient les nombres géométriquement, ils ont donc considéré les fractions comme des rapports de longueur, ce qui les a conduits aux nombres rationnels.

Les Romains utilisent une notation où le dénominateur est au-dessus du numérateur, ce qui est très mal commode.

Les Arabes jusqu'au Xème siècle ne considèrent pas les fractions comme des nombres, mais comme des opérateurs.

Les Indiens commencent à superposer les numérateur et dénominateur.

Vers 1150, un Arabe les sépare par une barre de fraction.

Al-Kashi théorisera l'utilisation des fractions décimales (dont le dénominateur est une puissance de 10).

On peut dire que c'est au XVIIème siècle que les fractions ont acquis leur forme d'aujourd'hui.

 

 

2) Les nombres irrationnels :

 

Les nombres irrationnels sont des nombres qui ne peuvent pas s'écrire sous forme de fraction de deux nombres entiers.

 

On s'est aperçu dès l'Antiquité que certains nombres ne pouvaient pas s'écrire sous forme de fraction.

En effet, les racines carrées et le nombre π sont connus depuis les Babyloniens.

Evidemment, les symboles n'existent pas encore et on n'en connaît que des approximations.

L’allemand Rudolph invente le symbole √ vers 1525.

Le suisse Leonhard Euler vulgarise le symbole π vers 1750, après que William Jones l'ait utilisé en 1706.

 

On distingue parmi les nombres irrationnels :

- les nombres algébriques, qui sont solution d'une équation algébrique avec des coefficients entiers, comme  √2 qui est solution de l'équation  x² = 2 ;

- les nombres transcendants, qui ne le sont pas, comme le nombre π.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc ROMET - dans Nombres en maths
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

Rometus toujours

 

  Maths et littérature Rometus et Littérature

 

Maths en jeux Rometus en Jeux

 

dessins : Wilfried LEMIEUX

 

 Rometus 3  rometus-page-1-site.jpg Rometus 6 
 Rometus 1  Rometus Maths et articles  Rometus 4

 

Vous êtes sur le blog du professeur ROMETUS, alias Jean-Luc ROMET

Tout ce qui rime avec les mathématiques, les productions de Jean-Luc ROMET
et les rubriques du site MATHS-ROMETUS
 

 

Dessins : Wilfried LEMIEUX ; conception graphique : Johann SOLON 

 

Pour être informé gratuitement de la mise en ligne d'un nouvel article
inscrivez-vous à la Newsletter (à gauche)...
N'hésitez pas à laisser des commentaires sur les articles.

 

Pour lire les articles, cliquez dans les catégories proposées (à gauche) : 

Articles sur les mathématiques ; Blagues sur les maths ; Maths en timbres ;
Maths en figures ; Maths en magie ; Utilité des maths ; Maths autour de nous ;
Nombres en maths ; Maths et littérature ; Maths en jeux ; Histoire des maths ;
Maths en dico ; Catégories du blog ; Publications du Professeur ROMETUS ;
Rubriques du site MATHS-ROMETUS ; Projets en cours... 

Rometus et blagues

Blagues de maths 

    

 

 

 

Maths autour de nous

 

 Rometus autour de nous

 

 Maths en timbres 

  Rometus et timbres 

dessins : Wilfried LEMIEUX

Rometus en folie

  Nombres en maths 

 

Rometus en Nombres

  Maths en dico Rometus et Dico

 

dessins : Wilfried LEMIEUX